Un certain éloge du confinement !

Un certain éloge du confinement !

©Man

La crise sanitaire et le confinement qu’elle nous impose, pourrait être une opportunité pour vivre le temps autrement. Certains y pensent, d’autres y réfléchissent . En tout cas, c’est un espoir pour nombre d’entre nous d’imaginer une mutation véritable vers la relocalisation de l’économie, vers des sociétés humaines dont la valeur centrale ne sera pas l’économie, vers des cultures en harmonie avec la nature et les animaux – l’anti-modèle étant le marché aux animaux de Wuhan d’où est partie l’épidémie.

Tout le monde le sait, mais la crise vient le souligner de manière aigüe et rendre tangible cette nécessité. Nécessité dont on parle aujourd’hui beaucoup, mais qui n’est pas forcément mise en œuvre dans la pratique.

De toute crise on apprend et on peut tirer des enseignements pour l’avenir, celle du coronavirus devra amener les industriels, les entrepreneurs, les investisseurs à revoir la localisation de leur outil de production et leur stratégie d’investissements au profit de circuits plus courts et aussi plus écologiques, ce sera déjà une demi-victoire. Pour assurer notre indépendance et notre développement économique et industriel futur, la Chine ne peut pas demeurer l’usine du monde. Quant aux citoyens, il leur appartient de soutenir ce nouveau modèle appelé de tous leurs vœux.

L’association Fruits Oubliés Réseau qui œuvre pour une biodiversité fruitière alimentaire, réconciliant l’homme et le territoire, sera de la partie à son niveau. Et en cette période si particulière, elle vous recommande de prendre soin de vous… et des autres. Les progrès du numérique nous facilitent des attitudes bienveillantes et collaboratives, usons-en sans modération avec les livres, les formations « à la maison » et le temps qui nous permettra d’avoir un regard nouveau sur l’avenir qui nous attend.

Josiane Subirats

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *