Le Cédrat de Collioure

Le Cédrat de Collioure

cedrat collioure

Pépins de cédrats de Collioure conservés en vue de plantations sur la Côté Vermeille / Cédrats confits par Raphaël  ©Joana Bénichou

Je suis subjugué depuis de nombreuses années par ce magnifique agrume. Il m’a semblé utile de sauvegarder le seul cédrat du sud de la France, aujourd’hui pratiquement disparu : le cédrat de Collioure, appelé aussi Poncire ou Pouncem par les locaux.

Mes amis de Collioure et les passionnés d’agrumes de la Côte Vermeille, réticents il y a quelques années, ont maintenant un autre regard. Sans eux, il était difficile de le mettre en lumière. A l’occasion de l’élaboration du N° 73 de la revue « Fruits oubliés » sur les agrumes rustiques, j’ai commencé à étudier les molécules santé que pouvait nous apporter ce fruit. Nous voilà partis pour une nouvelle aventure.

Il fut découvert en 1886 par Charles Naudin biologiste dans la campagne de Collioure. C’est un hybride naturel issu des amours secrets d’un citron local et un cédrat. On a oublié que le cédrat est à l’origine de tous les agrumes. Il sera le premier agrume qui va s’implanter en Méditerranée grâce à Alexandre Le Grand. Il va véhiculer à travers les siècles des rites de fécondité. Par exemple, chez les hébreux il est sacré et sera honoré à l’occasion de la Fête des Cabanes « Succot » pour honorer la fécondité de la terre et les récoltes. Le fruit rond légèrement aplati d’environ 1kg d’un jaune ambré est impressionnant. Très vigoureux, rustique, résistant jusqu’à – 6, avec une belle floraison blanche indiquant qu’il est doux. Il va donner des fruits tout l’hiver avec un pic de production en décembre, idéal avant les fêtes.

Aujourd’hui, il nous offre des bienfaits santé insoupçonnés. Par sa richesse en fibres, il est un allié pour le transit. Ces effets alcalinisant sont bienvenus dans les cas d’inflammation de la sphère buccale, de l’estomac, de l’intestin. Il vient à point l’hiver comme bactéricide pour combattre les toux et les bronchites qu’ils aident en expulsant les mucosités. Son huile essentielle sera utilisée pour calmer le système nerveux. Les synergies créées par ses fortes teneurs en polyphénols, en vitamine C et en oligo-éléments nous protègent du vieillissement cellulaire. En cosmétique, ses teneurs en vitamines PP, en acide glutamine, en hespéridine sont très utiles pour renforcer la repousse des cheveux, des ongles. Le limonède et le géraniol vont faciliter la synthèse du collagène et limiter les excès de sébum des peaux grasses et acnéiques. Ses propriétés drainantes des tissus cellulitique de l’épiderme ne font que renforcer l’attrait de cet agrume pour le bien-être de la peau. N’oublions pas que le cédrat a souvent permis en parfumerie d’avoir des notes de tête.

Nous le déclinons à l’approche de Noël : en fruits confits, confiture, limoncello. Nous sommes en train de développer sa culture auprès des agriculteurs, biscuiteries et cosmétiques. Son côté patrimonial commence à séduire les mairies de la Côte Vermeille, en particulier la mairie de Collioure avec qui nous allons dédier des espaces de plantations. Des projets avec des arboriculteurs, des biscuiteries sont en cours. Nos recherches portent sur comment adapter les meilleurs porte-greffes et d’affiner nos recherches sur ses molécules pour le bien-être afin de réussir le renouveau de ce merveilleux et emblématique cédrat.

En savoir plus sur les agrumes :

Le n°73 de la revue Fruits Oubliés.

Raphael Colicci

2 commentaires sur “Le Cédrat de Collioure

  1. Bravo, j’adore le cédrat, il est en fruit confit et en eau de toilette chez moi, et je suis très contente qu’on en parle et qu’il puisse être mieux connu et utilisé.
    Merci pour votre travail à touS.
    Nicole haug

  2. Bonjour,
    Je souhaiterais me procurer des graines du cédrat de collioure si elles sont fixées et reproduisent le type. Comment puis-je faire et auprès de qui puis-je en obtenir ? Ce serait pour une plantation en pot en Provence (pour agrément)

    Merci par avance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *