Mars au verger

Mars au verger

Un beau printemps commence avec les arbres qui émettent leurs bourgeons et les plantes qui déploient leurs jeunes feuilles.

Il perfuse dans nos veines une joie de vivre, qui nous amène immanquablement à nos vergers. Il est encore temps de continuer les plantations d’arbres fruitiers, surtout les fruits rouges qu’on oublie souvent de raccourcir et qui gagnent à être taillés au-dessus du troisième œil et d’éliminer ce qui encombre le cœur de la touffe. Il est temps de finir la taille pour éviter de faire « pleurer la sève ». Entre les occasionnelles giboulées, il est bon de pulvériser de la bouillie bordelaise juste après la taille et sur les jeunes pousses. On enlève les dernières protections sur nos plantes fragiles pour qu’elles puissent profiter du redoux. Si on a une petite serre ou un coin bien abrité, il est temps de bouturer : cassissiers, groseillers, vignes et figuiers, noisetiers et autres plantes du jardin. On peut continuer à greffer, vérifier que la sève soit bien montée. Les kakis par exemple sont plus tardifs. Hâtons-nous de mettre de l’engrais bio autour des arbres, pour que les pluies de mars aident son assimilation.

C’est bien l’effervescence au verger, alors que les accès à la « culture » sont reportés. Cultivons la nature !

Raphaël Colicci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *