Septembre au verger

Septembre au verger

Nous voilà en automne, les feuilles vont tomber, certaines vont rougir d’autres persister. Les pluies conséquentes de fin septembre sont venues réhydrater nos arbres et nos potagers.

Mais attention l’humidité et la pluie, font apparaitre des maladies comme la moniliose que l’on va traiter par de la bouillie bordelaise. En Octobre on peut nettoyer les différents végétaux secs, les fruits abimés. Je conseille de commencer à préparer le sol et les trous pour les futures plantations afin que la terre s’imprègne d’eau.

La récolte d’olive de table est satisfaisante cette année dans tout le Languedoc. Les Lucques, notamment reconnaissables à leur forme particulière en « croissant de lune », ont une chair juteuse aux arômes d’avocats beurrés et de noisettes fraiches. Les Picholines ont une chair craquante aux arômes poivrés. Ces deux variétés sont parfaites pour l’apéro.

Les figues tardives sont à protéger car elles deviennent sensibles à l’éclatement due aux pluies d’automne surtout après une phase de sécheresse.

Malgré le gel tardif d’avril la récolte de raisin de table n’a pas été trop mauvaise, en ce moment on peut se régaler avec les variétés tardives : Malaga, dattier de Beyrouth, cornichon blanc, italia rubi.

Cette année le kaki meader au goût de rhum est en retard, il commence à murir seulement début octobre au lieu de fin septembre. Les premières asimines arrivent aussi à maturité.

Les pommes bénéficient des dernières pluies pour grossir et murir.

C’est le moment de bouturer et de marcotter, en particulier les fruits rouges.

N’oublions pas de récolter les meilleures graines pour la saison prochaine et pour les bourses d’échanges.

Bonne récolte.

Raphaël Colicci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *