Cépages interdits, ça bouge…

Cépages interdits, ça bouge…

Les vendanges ont démarré dans les plaines du sud de la France. En Lozère et dans le Gard nos amis des cépages résistants démarrent ces prochains jours.

Et aussi du coté des politiques publiques : des représentants du syndicat des hautes vallées cévenoles qui œuvrent au développement d’activités humaines paysannes au service de la biodiversité étaient en visite au Conservatoire des cépages oubliés de Gilbert Bischeri à Aujaguet. Des aides financières vont être apportées au développement d’initiatives telles que la sienne. En effet des financements importants viennent d’être débloqués pour favoriser ces cépages obligatoirement à cultiver en treilles.

L’action de plaidoyer poursuivie par FOR au bénéfice de la réhabilitation des cépages interdits, mais aussi sa commercialisation reste un objectif prioritaire pour l’association. Par ailleurs, l’aire IGP Cévennes est en discussion pour être étendue. De plus amples informations sur ces sujets là seront disponibles dans votre prochaine lettre d’infos.

Enfin, une délégation de 4 membres de l’association Fruits Oubliés Réseau était invitée à une remise de prix en Italie le 11 septembre dernier, par la Confraternita del Clinto et l’association Clinto De Marca. Un prix d’honneur fut remis au cinéaste Stéphane Balay pour son documentaire Vitis prohibita. La diffusion en sa présence fut suivie d’une dégustation exceptionnelle qui permit de se familiariser encore plus avec une sélection de vins de ce fameux Clinto.

Josiane Subirats

2 commentaires sur “Cépages interdits, ça bouge…

  1. Bonjour,
    je suis interesse par votre démarche ,j’ai un verger à usage domestique dans le périgord et suis exploitant agricole en deuxième profession.

  2. Que de bons augures pour la suite. Récompense méritée pour Stéphane Balay. Une question: pourquoi les cépagesà défendre ndoivent-ils être uniquement cultivés en treille? Pourquoi pas
    en rangs en plein champs par exemple? Interdiction par la loi…? merci pour votre réponse….!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *