Mai au verger

Mai au verger

C’est la joie dans les vergers après les précieuses pluies d’avril. Les premiers fruits sont formés et grossissent à vue d’œil. Les abricots et les pêches précoces forment de beaux fruits. Les nouvelles pousses aux feuilles fragiles arrondissent la végétation des arbres. C’est le moment de stimuler toute cette vie, par des apports en engrais organique, ou simplement par une pulvérisation de purin d’ortie ou de prêle. S’il vous reste encore un peu de cendres de l’hiver, la mettre aux pieds des arbres. Tout cela va contribuer à la nouaison des fruits. N’oubliez pas de couper les rejets aux pieds des arbres, et les branches qui commencent à se diriger vers l’intérieur, pour ne pas les affaiblir.

Cette ambiance chaude et humide va favoriser les maladies, telles que la cloque, l’oïdium, le mildiou, la tavelure ainsi que l’arrivée des pucerons. C’est le moment de pulvériser la bouillie bordelaise, le soufre et la pyréthrine. Un peu de graisse sur les troncs empêcheront les fourmis de nourrir les pucerons.

Pour contenir l’herbe qui pousse très vite en ce moment, on peut pailler en particulier les fruits rouges et mettre du BRF (bois raméal fragmenté) issu de la taille aux pieds des arbres, ce qui atténuera la sécheresse des mois d’été.

Profitez de la luxuriance de vos vergers et du plaisir de voir mûrir les premiers fruits.

 

Raphaël Colicci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *