Le projet Treilles et Terrasses

Vignes conduites en treille chez un vigneron à Altier (Lozère). Treilles sur des terrasses.

Le projet Treilles et Terrasses

Porté par le Syndicat des Hautes Vallées Cévenoles, le projet Treilles et Terrasses consiste à mettre en place sur une dizaine d’années (2022-2032) des systèmes agroforestiers de culture en terrasses de cépages résistants conduits en treille (en bois de châtaignier local), avec des cultures sous ombrage (pomme de terre, fraisiers,…). Le projet contient d’une part un volet agricole : installation en pluriactivités et diversification avec la création d’un collectif d’agriculteurs et d’autre part, un volet recherche sur l’étude de l’adaptation de ce système agroforestier au changement climatique en Cévennes. Le projet s’étendra sur 5 à 10 sites pilotes proposés par les communes des départements du Gard, de la Lozère et de l’Ardèche. 

La culture de la vigne en terrasses est adaptée aux conditions physiques et météorologiques locales ainsi qu’au changement climatique puisque les cépages sont résistants à la sécheresse et aux maladies, les treilles ont des racines profondes qui vont chercher l‘eau, les cultures seront sous ombrage pour la période estivale et enfin les terrasses ont un rôle de rétenteur d’eau (qui diminue le risque inondation) et d’accumulateur de chaleur pour la période hivernale.

Ce projet vise à redonner aux terrasses une vocation économique et sociale par des productions agricoles résilientes et à haute valeur ajoutée qui permettra de conserver leurs fonctions majeures pour l’agriculture en Cévennes (protection de l’érosion du sol, rétention d’eau, maintien des sols, accumulation de chaleur) tout en répondant à l’enjeu paysager et patrimonial. C’est aussi un levier contre la fermeture des milieux qui permettra la préservation de la biodiversité des milieux ouverts, d’être un barrage contre les incendies et de répondre à l’enjeu paysager des terrasses. 

De nombreux partenaires ont répondu présents et font aujourd’hui partie du projet (INRA, IGP Cévennes, ABPS – Association Bâtisseurs Pierre Sèche, AGROOF, Fruits Oubliés Réseau, le Parc National des Cévennes, Ententes Causses et Cévennes…).

Le syndicat des Hautes Vallées Cévenoles

6 commentaires sur “Le projet Treilles et Terrasses

  1. Bonjour.
    Est ce qu un site dans l Herault pourrait aussi convenir ? Un lieu d’incendie récent !
    Quels cépages ? Qui peut les fournir ?
    Cépages INTERDITS ?
    C’est un projet que j’avais déjà eu avec l association Asphodèle à Péret Herault mais qui n a pas abouti, la municipalité n’étant pas très coopérative.
    Au plaisir.
    François

  2. Bonjour
    Je vIens d’adherer a L’ASSOCIATION et votre projet m’interesse. J’habite en Dordogne. Pouvez vous me donner, si cela vous est possible plus d’infos ? Je vous Remercie. Bien cordialement
    Mme Anne Roussel

  3. l’idée est passionnante. Et tout à fait adaptable à mon terrain potager forêt verger… J’aimerais juste savoir quelle cépages , quelles variétés vous semblent le plus adaptés pour faire ça… J’ai déjà chez moi du noah, de l’isabelle noire, bientôt du Bako, sans traitement et à pousse rapide… d’autres noms ?
    D’autre part, je pense que l’on peut aussi faite pousser d’autres lianes fruitières…

  4. Bonjour
    pour un particulier, comment suivre et participer à ce projet “treilles et terrasses” ?
    Merci et bonnes vacances.
    Villaret

  5. a qui dois je m’adresser pour contacter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *