Edito

Manifestation Jours de Figues à Vézénobres, 2022 © J. Subirats / Figues fraîches © J. Bénichou

Edito

Peut-on prétendre à la souveraineté alimentaire en faisant l’économie d’une transition écologique ambitieuse pour réduire la dépendance aux importations des moyens de production ? Cet enjeu majeur doit mobiliser l’ensemble des politiques, citoyens et entreprises tout de suite.

Si on peut se réjouir pour les plus âgés d’entre nous, qu’enfin la question de l’écologie s’invite au cœur des préoccupations de beaucoup, la voie est compliquée et la partie loin d’être gagnée. Et la formation des journalistes scientifiques aux questions climatiques et scientifiques à venir au sein des rédactions à Radio France  est une  révolution nécessaire primordiale. Les citoyens aussi doivent être sensibilisés à ces questions  complexes ne se réduisant pas à la question de l’énergie et se chauffer à 19°. Cela fait longtemps qu’on a expliqué comment lutter contre ce changement dû aux habitudes de vie typiquement occidentales imposées, encouragées et même rendues indispensables par des mécanismes de satisfaction-récompenses à court terme. Les journalistes sont responsables collectivement avec les politiques de ne pas avoir écouté ce que les scientifiques disent depuis 40-30 ans. Les candidats écologistes sont moqués, caricaturés et comme ce ne sont que les bons mots qui restent, beaucoup ne savent même pas que l’écologie est une science qui s’enseigne et que nous devons nous atteler à la tâche.

Josiane Subirats

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *