Le bouturage du figuier

Le bouturage du figuier

Le bouturage du figuier

Le figuier, comme le grenadier, est très facile à bouturer. Bien sûr, certaines variétés sont plus timides que d’autres et mettent plus de temps à sortir. On peut bouturer le figuier toute l’année mais il faut tout de même se méfier des coups de froid qui pourraient être fatals au petit figuier. S’il fait froid, il faut alors placer les boutures à l’intérieur, sous serre ou sous cloche. Le meilleur moment est la fin de l’hiver, lorsqu’il ne fait plus très froid et que les figuiers ne portent pas encore de feuilles.

Etape 1
Repérer les jeunes pousses de l’année précédente. Attention si l’hiver a été rigoureux, il se peut qu’elles soient gelées. Il faut bien prendre les branches de l’année précédentes car les pousses de l’année pourriront. Lorsque la branche est coupée, il est possible de mettre du goudron sur l’arbre pour éviter l’entrée de maladie.

Etape 2
Avec un sécateur propre, couper les rameaux d’une vingtaine de cm avec 5 yeux. Il est important de couper les branches en biseau pour permettre à l’eau de pluie de s’écouler. On coupe au-dessus des yeux en «protégeant» le bourgeon, c’est-à-dire que la partie basse du biseau est du côté opposé au bourgeon.

Etape 3
Facultatif : Tremper la base dans des hormones de bouturages ou dans de l’eau de saule qui favorise l’enracinement grâce à la salicyline* qu’il contient. On peut aussi laisser la bouture dans de l’eau pendant quelques semaines, les racines vont commencer à apparaitre. Il faudra cependant changer l’eau toutes les semaines ou y mettre du charbon pour éviter le pourrissement. Si la bouture se dégrade : le bout noirci, les feuilles tombent… la bouture n’a pas pris.

Etape 4
Remplir des pots ou conteneurs avec un terreau léger (mélange de terreau et sable de rivière) puis arroser copieusement. Planter les boutures en enterrant 3 yeux et laisser 2 yeux sortant.

A noter : Il est possible de greffer un figuier sur un autre figuier pour changer sa variété ou lorsque celui-ci ne produit par de fruits mais le figuier n’est pas bien adapté pour la greffe et perd vite sa sève.

*Eau de saule
L’eau de saule est une bonne alternative aux hormones de bouturage. Elle est 100% naturelle, faite maison et gratuite. L’eau de saule est l’eau récupérée après avoir laissé trempé des branches de saule.
Le saule est un arbre dont la bouture est très facile car l’émission et le développement de racine est bien développé. Cela est dû à une molécule présente en quantité : l’acide acétylsalicylique. C’est cette molécule que l’on va chercher à prélever.
Pour faire sa solution de bouturage, il faut prélever des branches de saule (tous les saules fonctionnent) et les laisser dans de l’eau pendant 3 semaines de la même manière que l’on aurait fait pour le bouturer. Au bout de 3 semaines, on récupère l’eau qui a une texture gluante.
On l’utilise de la même manière qu’une hormone de bouturage : on trempe la bouture dans la solution avant de la repiquer.
L’eau de saule peut se conserver pendant 1 mois à l’abri de la lumière mais son efficacité est décroissante avec le temps.

Texte et images J. Beaumont

Extrait du dossier  HS La figue prodigue disponible sur la boutique en ligne.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Shopping Cart (0)

Panier