Septembre au verger

Septembre au verger

Cet été a été catastrophique pour de nombreux jardiniers et agriculteurs. Les interdictions d’arrosage ont été terrible pour la survie de de nos vergers et de nos jardins. Les problèmes d’irrigation vont surement s’accentuer dans les années à venir.

Septembre c’est le mois de l’abondance dans nos vergers : pêches, figues, prunes, poires, pommes, raisins, cornouilles, asimines, grenades…nous offrent leurs palettes de saveurs. C’est le moment de les cueillir avant qu’ils tombent et les conserver au fruitier, de faire des confitures, des sorbets, les sécher. Il est utile pour prolonger la récolte de mettre un voile ou d’ensacher les fruits pour les protéger des guêpes et autres insectes affamés.

Les fruits pourris ou malades devront être détruits afin d’éviter la propagation des maladies.

Certains arbres, en particulier les pommiers sont très chargés, on peut les étayer. Il est encore temps de faire de la taille en vert pour dégager les fruits tardifs et les aider au mûrissement avant les premiers froids. Le nettoyage du verger peut commencer, avec la sécheresse il y a des feuilles mortes et quelques branches sèches.

Avec la première pluie c’est le moment de marcotter, bouturer les fruits rouges, les rosiers toutes sortes de fleurs.

Bonne dégustation au milieu de vos vergers.

R. Colicci

3 commentaires sur “Septembre au verger

  1. Tout à fait OK pour cet article–
    Si je suis à REDON- 35- le mouvement INCROYABLES Comestibles font du n’importe quopi – discréditant les vraiss maraichers BIO– ne respectants pas le calendrier solaires
    Plantation de fruitiers en plein mois de juin–donc arrachage 2 ans + tard===GASPI( pêut-etre qu’ailleurs, c’est mieux
    Je vous écrit pour avoir votre email- et pour avoir votre adresse postale- envoie de textes- comme j’en envoyais à Pierre – AYA

  2. oui, c’est aussi le moment de réfléchir aux enseignements de cet éte et notamment a la gestion de la secheresse prolongée : comment rendre nos vergers plus resilients ? apprendre aussi a stocker l’eau et a la gerer aec parcimonie pour que nos vergers passent l’été sans trop de dommage. Peut-etre aussi repenser la maniere dont on les fait pousser ou dont on les charge de fruits : de nouveaux equilibres sont peut-être à concevoir…

  3. Bonjour ,
    JE suis allé avant hier à un film conférence sur jean jouzel , et avec sa présence pour les questions réponses après le film .
    Il nous a confirmé que la tendance à venir était pour la Bretagne plus d’eau en période hivernale et moins l’été .

    Solution donc pour moi : stocker autant que possible . J’investis dans des bacs 300 ou 500l , je fais des petits trous dans le couvercle , proche de l’extérieur , de la sorte il reste une cuvette au milieu qui permet aux oiseaux de venir boire , et ces bacs se remplissent pour plus de moitié tout seuls .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *