10e bourse aux greffons et échanges de semences potagères

10e bourse aux greffons et échanges de semences potagères d’Alès

C’est au pied du Fort Vauban que se sont réunis amateurs, professionnels et curieux à deux pas du Centre de Pomologie. Les parapluies étaient au rendez-vous, la bonne humeur l’était aussi. Pour sa dixième édition, cette bourse des amateurs du végétal a relevé un défi supplémentaire : ce samedi 29 février a eu lieu l’inauguration des terrasses du Bosquet, un jardin ethnobotanique et d’acclimatation. Ce projet initié par le Centre de pomologie et soutenu par la mairie d’Alès se prépare depuis plus d’un an. Une date qui marque aussi la sortie d’un Atlas de la biodiversité communale.

Terrasses Bosquet jardin ethnobotanique

Visite guidée des terrasses du Bosquet, jardin ethnobotanique et d’acclimatation par Sabine Rauzier, directrice du Centre de Pomologie d’Alès./ Grand choix de greffons : pour les poires, la Claude Blanchet, la Beurré Giffard, la Docteur Guillot, la Drouillard, pour les pommes, la Starking, la Belle fleur jaune… des greffons de mûrier noire, néflier, grenadier gros grain et quelques cépages interdits. ©Joana Bénichou

Toute une journée d’échanges de plants, de greffons, de semences, de boutures… mais aussi conférences, expositions et animations bien orchestrées. La greffe à l’honneur avec des démonstrations magistrales par Alexandre Racanière de l’association des Terres Arboricoles Cévenoles et Jacky Brard de Vergers de Lozère, des dégustations en perspective avec la plantation d’un nachi (greffé sur poirier) dans le jardin par René Pierre Baconnier, des ateliers de taille par Sylvie Dupard et une conférence sur l’amendement des sols en AB par François Liaud.

Bourse greffons Ales

Démonstration de greffes, Jacky Brard de Vergers de Lozère, Alexandre Racanière de Terres Arboricoles Cévenoles et  plantation de nachi par René Pierre Baconnier. ©Joana Bénichou

Une occasion de rencontrer la Maison des Semences Paysannes Gard-Cévennes pour mieux comprendre la réglementation dans le domaine du végétal, les brevets du vivants, pour percevoir les innovations des nouveaux systèmes semenciers, source de biodiversité cultivée et d’autonomie. L’association édite des fiches pratiques à retrouver sur le site des Semences Paysannes, onglet « Semons nos droits ».

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *