Edito de janvier

Edito de janvier

Edito de janvier

On ne peut le nier, l’année qui s’est achevée a vécu quelques victoires en matière d’écologie et la nature, homme compris, résiste (victoire des soulèvements de la terre, un des derniers grand fleuve sauvage d’Europe, la Vjosa proclamée parc national etc). Mais voilà qu’au seuil de cette nouvelle année le le monde agricole se révolte pour des promesses pas tenues, justifiées par une crise économique et aussi sociale. Outre la pression du profit liée aux changements de production, les agriculteurs doivent faire face à une pression morale sans précédent. Ceci dit, il ne faut pas se tromper de cible, écrivait un journaliste “ il est temps de repenser l’agriculture à l’aune des défis d’aujourd’hui”! Qu’on le veuille ou non, le climat et la biodiversité s’imposent à tous. Et plutôt que de chercher à y échapper, ou l’attaquer l’agriculture pourrait être l’outil qui permet de les modérer et de faire un monde nouveau. Souhaitons-nous en 2024 que cette colère trouve des réponses satisfaisantes pour le bien de tous. C’est donc dans ce contexte, que l’équipe de Fruits Oubliés Réseau veut poursuivre son combat, car là aussi tout est lié, l’avenir de l’arboriculture se joue dès à présent.

J. Subirats

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier (0)

Panier